lundi 29 mai 2017

Chronique : L'âme de l'empereur de Brandon Sanderson

Résumé :


La jeune Shai a été arrêtée alors qu’elle tentait de voler le Sceptre de Lune de l’Empereur. Mais au lieu d’être exécutée, ses geôliers concluent avec elle un marché : l’Empereur, resté inconscient après une tentative d’assassinat ratée, a besoin d’une nouvelle âme. Or, Shai est une jeune Forgeuse, une étrangère qui possède la capacité magique de modifier le passé d’un objet, et donc d’altérer le présent. Le destin de l’Empire repose sur une tâche impossible : comment forger le simulacre d’une âme qui serait meilleur que l’âme elle-même ? Shai doit agir vite si elle veut échapper au complot néfaste de ceux qui l’ont capturée.

Mon avis :


Voici le second roman one-shot de Brandon Sanderson que je découvre. Le premier était Elantris que j'avais déjà beaucoup aimé.

Avec L'âme de l'empereur, je reconnais la patte de l'auteur, capable, en moins de 200 pages, de créer un univers historique et magique bien ficelé.
Bien sûr, il ne s'attarde pas sur les détails mais le tour est réussi, l'immersion est totale.
L'héroïne : Shai est attachante et douée. Elle a conscience des défauts capables de la conduire à l'échec. Elle prend du recul quand il le faut pour déjouer les mesquineries de ses adversaires.

J'ai apprécié autant l'intrigue que le style de l'auteur, pour autant, je conseille la découverte de cet auteur avec Eliantris car l'univers y était plus largement développé, l'intrigue y était plus rythmée et complexe, les personnages plus nombreux.

Je peux conseiller L'âme de l'empereur à tout lecteur souhaitant un court prélude de Fantasy dans ses lectures car c'est un roman - presque une nouvelle - qui se lit rapidement et facilement.
Les thèmes abordés sont la stratégie, la magie, la connaissance de soi et des autres.

Cette lecture me confirme que Brandon Sanderson est un auteur Fantasy à suivre !


Ma note :


2 commentaires:

  1. Wahou créer tout un univers de fantasy qui tient la route en moins de 200 pages... Bel exercice, ça ne doit pas être évident

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout un univers, tout un univers, c'est beaucoup dire ! Il pose des bases, un contexte historique et politique mais en fait l'intrigue ce joue dans une pièce du palais impérial. Ca facilite l'exercice ;)

      Supprimer