vendredi 21 avril 2017

Chronique : Déracinée de Naomi Novik





Résumé :


Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs du "Dragon". Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagne dans sa tour pour le servir. L’heure de la sélection approche et tout le monde s’est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu...

Mon avis :


Je me suis dirigée vers cette lecture pensant avoir affaire à une réécriture du conte de La Belle et la Bête. Ce roman aurait pu abriter une énième mauvaise romance utilisant le conte orignel pour cacher un manque cruel d'imagination.

Chère lectrice, cher lecteur, si tu cherches une romance, nope, passe ton chemin car :

1. Ce roman est plus un livre de fantasy qui développe un univers médiéval avec une monarchie, des magiciens et des sorcières. Dans cette histoire, le méchant est un Bois maléfique habité par des créatures malveillantes. L'objectif du Bois (je ne dévoile rien) est de s'étendre, s'étendre, s'étendre et d'annihiler tout ce qu'il trouve sur son chemin.
Les héros de l'histoire ne sont pas ceux que l'on a l'habitude de côtoyer dans nos lectures. Belle est remplacée par Agniezka, elle n'est ni belle, ni propre, ni habile mais elle a bien quelque chose qui la fait sortir du lot. Je vous laisse découvrir ce dont il s'agit. La Bête prend forme sous le personnage du Dragon, un puissant magicien qui protège du haut de sa tour les habitants des villages avoisinant le Bois. Le Dragon est un personnage solitaire, acariâtre, taiseux qui m'a fait penser au personnage de Thorn dans La Passe-Miroir de Christelle Dabos. Ces deux-là sont entourés d'une panoplie d'autres personnages dont les qualités et les caractères sont assez intéressants. Ceci étant dit, j'ai noté un petit manque de profondeur, ils auraient mérité un peu plus d'attention de la part de l'auteur je trouve.

2. Le roman suit un schéma classique : l'auteur plante le décor, décrit son univers et son personnage principal. Petite entorse à la règle, l'amie d'Agniezka est la véritable jolie fille du roman et elle n'est pas là que pour servir le personnage principal (quoique, avec du recul elle est quand même là pour ça). En tout cas elle a aussi son lot de mésaventures et j'ai apprécié qu'il s'agisse d'un personnage fort aussi. La rencontre a lieu entre le Dragon et Agniezka et ensuite les ennuis commencent, l'intrigue se déroule, les personnages secondaires apparaissent puis jouent leur rôle puis laissent de nouveau place aux personnages principaux. Je l'ai dit, le schéma est classique donc en fonction de l'humeur du moment c'est soit rassurant pour le lecteur soit lassant. J'ai ressenti ces deux émotions.
Qui dit fantasy dans un monde médiéval avec des magiciens, des forces malfaisantes, des princes et des chevaliers dit batailles. Y en a aussi dans ce livre et j'ai trouvé qu'il s'agissait des moments les plus dynamiques du roman. A vrai dire, l'intrigue manque un peu de rythme, quelques passages sont un peu longuets et psychédéliques. Pour autant, les scènes se déroulent et l'histoire est plaisante si on fait abstraction de ces quelques défauts.

3. Cette lecture m'a convaincue dans l'ensemble, en dépit de quelques temps morts et de personnages que j'aurais aimé mieux connaître. Ce roman doit être choisi pour l'originalité incarnée par la présence magique du Bois. A lire lorsque l'on se sent prêt à accepter les quelques moments calmes/lents proposés par l'auteur.



Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire