dimanche 16 octobre 2016

Chronique : La nuit des friches de Franck Pavloff

Résumé :


Une friche donc, au bord d’un canal, quelque part en France. Des murs éventrés dressés comme des souvenirs gigantesques.
Autour, des ménagères rêvant à leurs anciennes amours, des retraités se réfugiant dans l’art, des gens isolés et féroces.
Dedans, des squatteurs, des paumés, des destins solitaires subitement unis. Et puis un jour, un homme arrive, réveille les souvenirs bons et mauvais. Et tout bascule.

Mon avis :


La nuit des friches est un très court roman de 40 pages classé comme étant un policier mais en fait, il s'agit plutôt d'un roman noir sociétal.

En effet, nous faisons connaissance avec trois personnages : une jeune femme un peu paumée en fugue de son foyer, une ménagère épouse et mère nostalgique de son amour de jeunesse, elle s'ennuie de sa vie de femme rangée et un vieux monsieur accompagné de son chat, un peu artiste et nostalgique également de sa jeunesse et de son meilleur ami décédé.
Ces trois personnages sont tous à la recherche de quelque chose et un homme mystérieux apparaît en ville, il va les réunir pour changer leur vie.

Au départ, j'ai été très surprise par le style de l'auteur et par la construction de ses phrases un peu longues. Très rapidement je m'y suis habituée et j'ai pu apprécier ma lecture. Tout se passe très vite puisque le roman est court mais tout est vu. Du passé des personnages, de leur présent et de leur avenir, tout est construit intelligemment.

La nuit des friches est un roman qui nous parle de la misère humaine, de sentiments, des petits moments de bonheur et de la stupidité des hommes, de la jalousie. Beaucoup de choses sont abordées en si peu de pages et on peut dire que l'exercice réalisé par l'auteur est une réussite.


Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire