vendredi 23 septembre 2016

Chronique : Druide d'Olivier Peru




Résumé :


1123 après le Pacte.
Au nord vivent les hommes du froid et de l'acier, au sud errent les tribus nomades et au centre du monde règnent les druides. Leur immense forêt millénaire est un royaume d'ombres, d'arbres et de mystères. Nul ne le pénètre et tous le respectent au nom du Pacte Ancien. Les druides, seigneurs de la forêt, aident et conseillent les hommes avec sagesse mais un crime impensable bouleverse la loi de toutes les couronnes : dans la plus imprenable citadelle du Nord, quarante-neuf soldats ont été sauvagement assassinés sans que personne ne les entende seulement crier.
Certains voient là l’œuvre monstrueuse d'un mal ancien, d'autres usent du drame comme d'un prétexte pour relancer le conflit qui oppose les deux principales familles régnantes. Un druide, Obrigan, et ses deux apprentis ont pour mission de retrouver les assassins avant qu'une nouvelle guerre n'éclate. Mais pour la première fois, Obrigan, l'un des plus réputés maître loup de la forêt, se sent impuissant face à l'énigme sanglante qu'il doit élucider… Chaque nouvel indice soulève des questions auxquelles même les druides n'ont pas de réponses.
Une seule chose lui apparaît certaine : la mort de ces quarante-neuf innocents est liée aux secrets les plus noirs de la forêt

Mon avis :


Je dois bien l'admettre, j'ai choisi d'intégrer ce livre à ma PàL parce que la couverture me plaisait énormément. Elle représente un univers imaginaire qui me parle beaucoup. Ça et les excellents avis que j'ai lus sur le livre font que j'ai placé la barre haute.

La trame principale est assez intéressante : nous sommes dans un univers plutôt médiéval, deux royaumes se détestent cordialement et au milieu il y a la forêt habitée par les druides. Le résumé ci-dessus raconte bien ce qui déclenche l'enquête menée par le druide aux yeux blancs Obrigan. Du coup, on a affaire ici à un thriller fantasy : l'enquête tourne autour des "monstres" qui tuent sauvagement les humains des 3 royaumes.

Obrigan est le personnage principal : c'est un druide respecté par ses paires. Il est solitaire, sauvage et ses yeux, mystérieusement blancs, le distinguent des autres druides. Obrigan est accompagné de ses deux apprentis dont les caractères sont opposés. Ils utilisent les animaux pour progresser dans leurs recherches ou pour se protéger.
Il y a également les deux rois des royaumes opposés : Yllias (roi du Sonrygar) dont une prophétie annonce qu'il sera le roi qui réunira tous les royaumes et il y a le sombre prince du Rahimir : Jarekson, un homme menteur et perfide qui m'a paru plus sympathique car plus complexe.
Lors de sa quête Obrigan sera accompagné de la jeune druidesse Arkantia et de tout un panel d'autres personnages.
Il y a donc énormément de personnages, ce qui n'est pas du tout gênant pour la lecture. En revanche, j'ai trouvé qu'ils étaient trop  peu approfondis. J'ai eu du mal à me sentir proche d'eux. C'est un des points qui a gêné ma lecture puisqu'il est difficile d'avancer dans le récit si le sort des personnages ne présente que peu d'intérêt pour le lecteur.

Le roi Yllias laisse 21 jours à Obrigan pour clore son enquête. 1 jour passé représente 1 chapitre dans le roman. Les chapitres sont globalement de longueur égale. Second frein dans ma lecture : un rythme trop lent. Alors, oui, ça va bien parce que cette lenteur pourrait symboliser la quiétude des druides dans leur forêt et blablabla mais en vrai, c'est quand même sacrément chiant (le mot est lâché).
On peut aussi dire que le roman est découpé en deux temps forts : d'abord l'enquête autour des massacres, les allers-retours d'un royaume à un autre, puis, la rencontre entre Obrigan et les créatures qui fait office de transition avec la seconde partie qui relate d'où viennent et comment sont nées ces créatures. Les 200 dernières pages du roman ont été beaucoup plus à mon goût car plus rythmées, plus épiques, on a des révélations même si il y en a une qui est franchement un peu grosse. La fin est un peu facile et sans surprise quant à l'avenir des personnages. C'est pas grave puisque dans mon cas, je me suis dit : "c'est enfin fini".

Je pense que ces derniers mots laissent suffisamment entrevoir la façon dont j'ai vécu cette lecture. 

Mon avis étant bien en marge de ceux laissés sur Livraddict, je vous invite à en consulter d'autres et, pourquoi pas (à vos risques et périls), à lire Druide d'Olivier Peru pour vous faire votre propre opinion. Quant à moi, je n'en reste pas là avec l'auteur puisque j'ai le tome 1 de Martyrs dans ma PàL. Sait-on jamais, je crois encore que je peux avoir une bonne surprise !


Ma note : 












2 commentaires:

  1. Je comprends ton point de vue, c'est vrai que ce livre est parfois long, mais moi j'ai vraiment adoré ! Et j'ai trouvé les personnages assez approfondis, de mon côté l'auteur a meme reussi a finalement me faire apprecier des personnages que je détestais au début.
    Apres il parait que son autre serie, Martyrs, est beaucoup mieux. Tu pourrais éventuellement retenter avec celle ci ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense savoir quel est le personnage que tu as finalement aimé ! Moi j'aurais préféré qu'il développe encore plus les personnages et leur passé plutôt que de passer un temps fou à décrire les déambulations à droite à gauche dans la forêt. Pareil, j'ai trouvé les descriptions de la forêt trop fades. Je me l'était imaginée plus enchanteresse, plus magique, plus mystérieuse. Quand on connaît le dénouement, on comprend pourquoi la forêt est si normale. Je pense que j'ai trop attendu ou fantasmé ce que j'allais lire. Bref, oui, je lirai Martyrs.

      Supprimer