lundi 18 juillet 2016

Des milliards de tapis de cheveux de Andreas Eschbach





Résumé :


Quelque part aux confins de l'empire se niche une planète que seule une curieuse coutume distingue de ses consœurs : depuis des temps immémoriaux, les hommes, tisseurs de père en fils, y fabriquent des tapis de cheveux destinés à orner le palais des étoile de l'empereur.

Pourtant, certains, tel cet homme au passé nébuleux qui prétend venir d'une lointaine planète, racontent que l'empereur n'est plus. Qu'il aurait été tué par des rebelles.

Mais alors, à quoi - ou à qui - peuvent donc servir ces tapis ?

Mon avis :


Drôle de titre, couverture intrigante, bonnes notes sur Livraddict pour ce premier roman de science-fiction traduit en français de Andreas Eschbach.

Mon avis ne détonnera pas du lot puisque j'ai beaucoup aimé cette lecture.

L'histoire nous plonge dans un univers composé de milliers de planètes sur lesquelles un système de castes est présent. Les planètes sont dirigées par un dieu Empereur immortel qui commande des tapis de cheveux pour en orner son palais.

Chaque chapitre du livre donne le point de vue d'un personnage différent. Loin de déstabiliser le lecteur, ce schéma nous invite à tourner les pages pour connaître le suite. L'écriture est poétique et facile à digérer. S'il n'y a pas de grandes actions ou d'aventure périlleuse dans ce roman, il y a tout de même un univers très bien décrit, original, intéressant à découvrir.
L'intrigue qui se développe autour des tapis de cheveux est aussi fascinante. Tout le long du récit j'ai eu envie de savoir véritablement à quoi servent ces tapis et qui est cet énigmatique Empereur qui a su conquérir toutes ces galaxies ? Quel est son plan ? Est-il bon ou mauvais ?
A travers le roman on découvre tout un panel de personnages et de métiers : les tisseurs de tapis de cheveux, les marchands, les voleurs, les musiciens, les navigateurs dans les vaisseaux spatiaux, un archiviste, les rebelles... leur diversité aide à enrichir le récit et chacun ouvre une lucarne sur cette mystérieuse organisation.
Un certains nombre de passages sont très visuels, j'adorerai les voir en image. Le sentiment général qui ressort de cette lecture est la nostalgie et la tristesse d'un empire et des habitants qui le composent. En même temps, c'est une invitation à la réflexion sur les libertés individuelles et celles des peuples.

Le final, comme on s'y attend, se clos sur LA révélation et c'est très bien comme ça car à la fin on se sent rassasié par une bonne histoire. Si vous ne l'avez pas encore lu, qu'attendez-vous ?


Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire