vendredi 22 juillet 2016

Chronique : Franck Sharko & Lucie Hennebelle, tome 1 : Le Syndrome E de Franck Thilliez





Résumé : 


Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé. Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l'informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l'histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer… Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d'une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire…

Mon avis :


C'est avec Le Syndrome [E] que j'ai décidé de découvrir Frank Thilliez et sa série Franck Sharko et Lucie Hennebelle. Ce n'est pas le premier tome de cette série mais, d'après ce que j'ai compris, c'est celui dans lequel Franck Sharko et Lucie Hennebelle font connaissance.

En effet, Franck Sharko est un commissaire réputé, la quarantaine bien entamée, qui a perdu sa femme et sa fille et qui est schizophrène. Lucie Hennebelle est lieutenant à Lille, mère célibataire de 38 ans de jumelles de 8 ans, très très impliquée dans son métier. J'avais envie de rencontrer ces deux personnages au parcours chaotique et un peu dégénérés sur les bords. Ils sont le genre de personnages que j'aime suivre de par leur originalité même s'il n'est pas rare de croiser des frappadingues dans les romans policiers ou les thrillers.

J'ai été bien servie et enchantée par la relation que nouent ces deux là le long de leur enquête. Cette relation se situe sur un second plan mais enrichit l'intrigue principale composée de l'enquête suffisamment décrite dans le résumé que je vous laisse  donc consulter ci-dessus.

Outre les personnages et l'enquête, l'atmosphère décrite par Franck Thilliez est captivante et terriblement macabre pour qui aime se perdre dans les orphelinats religieux, les asiles psychiatriques, les recherches scientifiques malsaines à base de vols de cerveaux et de globes oculaires.

L'enquête amène Franck et Lucie dans le Nord de la France, le Caire, le Canada, un détour à Aubagne et la Guyane. Beaucoup de ces lieux me sont connus et j'ai aimé en découvrir les aspects les plus sombres.

L'ensemble du récit est, selon moi, une véritable réussite car elle réunit lecture plaisir, découvertes, frissons, sentiments, dynamisme. L'enquête, les personnages, l'atmosphère et la plume de l'auteur m'ont plu au point d'avoir déjà acheté la suite : GATACA. Si vous ne connaissez pas et que vous êtes friands de ce type d'histoires, lancez-vous !


Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire