jeudi 5 mai 2016

Chronique : Les petits soleils de chaque jour de Ondine Khayat

Cette lecture est en partenariat avec le site Livraddict et les éditions Michel Lafon que je remercie pour leur confiance.

Résumé :

Clélie vit une retraite paisible, après avoir fait le bonheur des clients de la boulangerie Destempes pendant plus de quarante ans, en leur vendant pains et gâteaux confectionnés avec amour. Mais à l'aube de l'été, Colline, la petite-fille de la maison, bouleversée par le divorce de ses parents, perd littéralement le goût de vivre. Touchée par la détresse de cette enfant de neuf ans, Clélie lui propose de venir passer les grandes vacances avec elle.
Elle va lui présenter ses voisins et amis de la place des Ternes, qui, chacun à sa manière, vont répondre à ses interrogations sur le sens de la vie, et l'aider à trouver sa place dans le monde. L'histoire tendre et émouvante d'une amitié entre deux générations. Un roman pour apprendre à se réjouir des petits soleils de chaque jour.

Mon avis :

 

Avant toute chose, pitié, ne vous attachez pas à cette affreuse couverture, lisez le résumé et imaginez plutôt la silhouette d'une petite fille se dessinant derrière la fenêtre de l'appartement parisien d'une vieille dame.

Point d'intrigue palpitante derrière Les petits soleils de chaque jour, je pense que vous l'avez deviné. En revanche, attendez vous à lire une histoire rassurante qui fait du bien. C'est un livre à ouvrir en ce printemps, quand le moral est en berne, ce livre est comme un pansement. Il raconte l'histoire de Colline, une enfant cristal qui ressent les émotions de façon très intense voire violente. Son monde de petite fille s'écroule quand elle apprend le divorce de ses parents, des angoisses d'adultes la submerge et elle flirte avec l'anorexie. C'est Clélie, une vieille dame amie de la famille, qui va prendre Colline sous son aile pendant les vacances d'été et qui va tenter de lui redonner goût à la vie aidée de ses voisins.

Il a été facile pour moi de m'approprier les peurs de Colline tant l'enfant est mature. Les questions qu'elle se posent sur l'amour, les sentiments, le fonctionnement de la société, sont clairement celles d'adultes. Les réponses que vont apporter Clélie et ses amis vont progressivement faire du bien à la petite fille mais au lecteur aussi. J'ai apprécié que l'auteur n'apporte pas de réponses toutes faites mais plutôt des techniques qui font se sentir mieux. Je le répète, ce roman agit comme un baume réparateur.

J'ai aussi aimé la compagnie du voisinage de Clélie. Nous faisons connaissance avec Rose, une professeure de français à la retraite, Théodore, un vieil homme de 81 ans qui incarnera la figure du sage. Il y a aussi Gabriel, le petit-fils turbulent de Rose et encore d'autres voisins dont l'aide ne sera pas de trop pour apaiser Colline.

Les petits soleils de chaque jour ce sont les petits bonheurs de chaque jour, ces petits instants magiques à retenir et qui font qu'une journée a été réussie. C'est une histoire toute douce, rassurante d'où  le lecteur sort guéri de ces maux qui peuvent facilement rendre maussade. Je vous recommande cette lecture pour le bien être qu'elle procure. Le style fluide, simple et maternel de l'auteur renforce l'efficacité du message.


Ma note :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire