vendredi 15 janvier 2016

Chronique : Le Royaume de Tobin, intégrale, tome 1 de Lynn Flewelling



Résumé :


Selon une ancienne prophétie, le royaume de Skala connaîtra la paix et la prospérité aussi longtemps qu'une Reine guerrière en occupera le trône. Mais l'usurpateur compte bien y mettre un terme, en éliminant toutes les prétendantes à la couronne. Pour protéger Tobin, l'ultime héritière d'une longue lignée de souveraines, une sorcière use d'une magie ancienne et interdite pour la transformer en garçon... Mais à quel coût !

Mon avis :


Coup de cœur, le premier de 2016. Joie. Bonheur.

Surtout, surtout, ne vous laissez pas effrayer par les quelques 700 pages de cette première intégrale. Ne vous fiez pas aux avis qui s'insurgeraient de longueurs. Où ? Quelles longueurs ? Si vous avez aimé la trilogie Le Puits des Mémoires de Gabriel Katz, plongez vous dans Le Royaume de Tobin.

Dans cette première intégrale nous avons les bases d'une histoire haletante. Un univers médiéval, le royaume de Skala qui ne connaîtra la paix que lorsqu'il est gouverné par une reine. Bien entendu, un roi avide de pouvoir prend la tête du Royaume et se débarrasse de toutes les potentielles héritières. C'est alors qu'un groupe de magiciens se donne pour mission de sauver le royaume et s'en va transformer, par le biais d'une magie noire, un nouveau né (la future reine) en un petit garçon : Tobin. Mais on ne transforme pas une petite fille en garçon sans qu'il y ait de conséquences...

L'intégrale 1 c'est l'enfance de Tobin, son éducation un peu étrange et recluse au fin fond du Royaume de Skala. C'est la connaissance d'un fantôme et de magiciens et de chevaliers. C'est la mise en place de complots. C'est une bataille de magiciens contre et pour la reine de Skala. Ce sont des ballades en forêts à la recherche d'une sorcière, des rencontres qui font peur dans les couloirs de grandes demeures ou de grands châteaux. Un univers sombre et magique que Lynn Flewelling dépeint avec brio. Rien n'est complexe dans la compréhension de cette histoire. L'écriture est fluide, fine, détaillée et surtout pas ennuyeuse. Nous allons de découvertes en rebondissements. De cachoteries en révélations.

J'ai déjà l'intégrale 2 dans ma bibliothèque et je ne la laisserai pas prendre la poussière bien longtemps tant je suis emballée par Le Royaume de Tobin. Très belle découverte !


Ma note :




2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ! Ton article me donne envie de découvrir ce bouquin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que t'encourager dans cette voie ! J'espère que ça te plaira autant que ça m'a plu :)

      Supprimer