lundi 18 janvier 2016

Chronique : Le koala tueur et autres histoires du bush de Kenneth Cook






Résumé :


Avec ses redoutables crocodiles, ses excentriques mineurs d'opales, ses koalas féroces et ses cochons sauvages assoiffés de sang, l'impitoyable bush australien reste un territoire indompté. Et ce n'est pas Kenneth Cook qui aurait pu le soumettre ! Pour ce qui devait être l'un de ses plus grands succès de librairie, Cook a réuni peu avant sa disparition ces histoires courtes toutes plus hilarantes les unes que les autres, inspirées par ses tribulations à travers l'Australie. D'après lui, chacune de ces quinze rencontres avec la faune sauvage et ses frissons inattendus s'est déroulée comme il le raconte ici ; mais jamais il n'aurait osé les incorporer à ses romans tant elles paraissent incroyables. Et c'est précisément parce qu'elles sont tout à fait véridiques qu'il n'attendait pas qu'on le croie ! Dépaysement garanti, dans un grand éclat de rire.

Mon avis :


Je vous présente aujourd'hui un recueil de nouvelles de 224 pages qui tourne autour du bush australien et de sa faune. Kenneth Cook explique que toutes les histoires qu'il y raconte sont des histoires vraies qui lui sont arrivées. Sur ce point, j'émets quelques doutes.

En tout cas, certaines situations sont vraiment cocasses, drôles, dangereuses, surprenantes. Les nouvelles sont courtes. La lecture est rythmée, l'écriture simple. C'est un ouvrage que je juge sans prétention mais fort agréable que je recommande quand on sort d'une lecture difficile. Il permet de passer à autre chose rapidement car il se lit très vite et rien n'y est compliqué.

A travers chaque nouvelle, nous sommes plongés dans la rencontre entre Kenneth Cook et un animal ou un habitant du bush : un koala, un serpent, un crocodile, un aborigène, un chercheur d'or ou d'opale, etc. Tout est dit et fait de telle sorte que le lecteur se trouve spectateur et moi, je me suis senti voyager dans le désert australien, j'ai bu de la bière bien fraîche avec de drôles de zigotos, j'ai rencontré Cédric le chat.

En conclusion, rien d'extraordinaire chez ce petit ouvrage mais en tout cas un bon moment de lecture, tout en simplicité.


Ma note :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire