mercredi 4 novembre 2015

Chronique : Shining de Stephen King

Résumé :

Situé dans les montagnes Rocheuses, l'Overlook Palace passe pour être l'un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté... L'hiver, l'hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l'habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s'appelle Jack Torrance : c'est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d'échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l'on croit disparus. Ce qu'il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l'Overlook Palace, c'est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l'hôtel ?

Mon avis : 

Lu dans le cadre du Book-Club d'octobre sur Livraddict, voici ce que j'en ai pensé.

La peur, l'angoisse étaient-t-elles au rendez-vous lors de votre lecture ? Qu'est-ce qui vous a fait peur ou, au contraire, pourquoi n'avez-vous pas eu peur ?

Si je devais noter Shining, je lui attribuerais une note de 7/10 car j'ai plutôt bien aimé ma lecture toutefois je n'ai pas eu peur notamment parce que j'avais lu les commentaires de certains qui redoutaient de s'attaquer à Stephen King.
Pour ma part je n'ai lu que Salem du même auteur quand j'étais adolescente, j'avais apprécié ma lecture mais n'en garde qu'un vague souvenir. J'ai donc pris beaucoup de recul face à cette lecture parce que j'avais peur d'avoir peur. Au final, j'ai bien été angoissée (surtout à la fin) et je me suis surtout sentie très énervée. Un peu comme si le caractère de Jack déteignait sur moi. 


Qu'avez-vous pensé des personnages ? Les avez-vous trouvé suffisamment développés ? Leur psychologie vous a t-elle semblé assez étoffée ? 


Pour ce qui est de la famille Torrance, j'ai trouvé les personnages bien développés. Stephen King a bien soigné la psychologie des trois personnages qui composent la famille et rapidement on comprend que le talon d'Achille c'est Jack.
Contrairement à la plupart, j'ai trouvé que le personnage de Wendy était cohérent. Elle essaie d'arranger les choses avec son mari alors que son couple bat de l'aile, elle trouve des compromis. Je trouve sa réaction plutôt normale face à son fils qui est, disons le, plutôt étrange dans son genre. J'imagine que c'est plutôt effrayant d'avoir un enfant comme lui. Finalement, elle se rend bien compte que Jack est perdu et c'est là, qu'elle devient plus forte, plus déterminée parce qu'à un moment, il faut qu'elle sauve sa peau et celle de Danny.
En revanche, j'ai trouvé assez light le personnage du propriétaire de l'hôtel. J'aurais aimé en savoir plus à son sujet, savoir d'où il vient par exemple. Ce qui le concerne est assez flou pour moi.
 


L'ambiance, la description, l'histoire de l'Overlook et les événements qui s'y déroulent vous ont-ils paru crédibles ?

Pour moi, la description et l'histoire de l'Overlook sont bien développés. Je me suis imaginée sans mal l'architecture de l'hôtel, les clients qui le hantent et l'ambiance qui y règne et qui, finalement est assez folle. Malgré tout, je crois que j'aurais bien aimé quelque chose d'encore plus sombre. Selon moi trop de scènes tournent autour de la luxure  et on ne sait pas suffisamment pourquoi les clients sont absorbés par l'hôtel. Pourquoi faire ?
 
 

Quel est votre sentiment vis-à-vis de la fin ? Satisfait, déçu, mitigé ?

A la fin, j'ai ressenti un sentiment de soulagement. Même si un peu triste du sort réservé à Jack. Pas vraiment surprise finalement, je m'y attendais un peu et ça me va bien comme ça.


Qu'avez-vous pensé du style ?  Avez-vous lu d'autres livres de cet auteur ? Comment jugez-vous la construction du récit ? (la narration, les descriptions, le rythme)

Dans sa globalité, j'ai trouvé le roman bien construit, j'ai bien aimé le changement des points de vue parce que souvent ça donne du rythme à une lecture. Pourtant, j'ai trouvé certains passages un peu longuets notamment à cause des flash-back (c'est personnel, je déteste ça).
Par contre, j'ai un bon souvenir des descriptions, elles ont aidé mon imaginaire à se figurer les paysages sous la neige, la dangerosité des routes, par exemple, la splendeur macabre de l'Overlook...
Ah ! Par contre, j'ai trouvé que Stephen King laisse trop d'indices au fil de son récit. Surtout en ce qui concerne Jack et le fameux TROMAL qui apparait toutes les x pages. En ce qui me concerne j'ai deviné tout de suite ce dont il s'agissait.


Ma note : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire