samedi 14 novembre 2015

Chronique : L'arrière-monde de Pierre Gripari

 

 

 

Résumé :


On ne fait pas ce qu'on veut dans l'imaginaire. Chaque monde parallèle a ses lois qui, pour être inconnues, n'en sont pas moins précises. Si vous croyez y pouvoir fuir la tyrannie que vous reprochez aux lois du monde réel, vous vous trompez. Il ne s'agit ni d'invention, ni d'évasion, mais d'expérience! Le monde réel est une croûte, une surface à crever, c'est vrai. Mais une fois crevée cette surface, la vérité, l'erreur, la surprise et l'effort gardent tout leur sens…

 

 

 

 

 

Mon avis : 


C'est un peu le kitsch de la couverture qui a attiré mon regard sur Livraddict et l'avis de Nelfe qui a terminé de me convaincre d'acheter et lire ce livre.

Mes espoirs concernant ce titre n'ont pas été déçus. Il y a 13 nouvelles SF, toutes sont très bien écrites. Elles sont drôles, piquantes et provocantes - comme indiqué sur la couverture. J'ai beaucoup apprécié que Pierre Gripari change de schéma narratif d'une nouvelle à une autre ce qui facilite et rythme la lecture. L'auteur explore, s'essaie à des techniques narratives farfelues et je me suis surprise à les trouver très réussies.

Sur les 13 nouvelles, 2 seulement m'ont moins intéressée que les autres. Nous sommes baladés dans des situations ou avec des personnages très différents. Pierre Gripari s'est, pour ma part, bien débrouillé pour très rapidement capter mon attention et me plonger dans chacune des ses histoires. Parmi les thèmes explorés dans ce recueil : la critique de la religion dont le judaïsme, la guerre froide, la sexualité (j'ai cru discerné un peu du dégoût de Gripari pour le sexe féminin), le totalitarisme...

Excellent recueil que je conseille vivement, notamment à ceux qui débutent dans le genre (comme moi). La lecture est fluide et facile.


Ma note :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire