mardi 6 octobre 2015

Chronique : Les enchantements d'Ambremer - tome 1 - Le Paris des merveilles de Pierre Pevel

Résumé :

Paris, au début du XXe  siècle.
Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.
Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…
Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

 

 

Mon avis : 

Dans ce premier tome d'une trilogie Pierre Pevel nous emmène en voyage dans un Paris merveilleux à la Belle Époque auquel est relié le Royaume d'Ambremer, le royaume des Fées.

C'est dans cet univers magique que nous suivons deux héros : Louis Denizart Hippolyte Griffont, un mage et Isabel de Saint-Gil, une fée. Tous les deux mènent une enquête liée à la disparition d'objets magiques et d'une série de meurtres.

J'ai trouvé ce récit digne d'un petit bijou et je l'ai lu comme on mange une friandise, c'est-à-dire avec gourmandise. L'histoire est succulente, intéressante, les personnages ont un caractère bien trempé. Les joutes verbales entre Griffont et Isabel se lisent de la même manière qu'on suivrait un match de tennis. Si Isabel ne se laisse pas faire, j'ai bien aimé que son compagnon lui tienne tête.

Plus que l'histoire en elle-même, ce que j'ai préféré en fait, c'est l'univers imaginé par Pevel. L'auteur commence son roman par la description du monde dans lequel il va développer son intrigue. Dans mon édition de poche cette description fait seulement quatre pages mais les mots choisis sont variés et justes, les tournures de phrases, simples. C'est à ce point si bien écrit qu'après ces quatre pages je n'ai eu aucun mal à voir évoluer les personnages dans le contexte donné et à me plonger dans l'histoire.

Je le dis sans détour, les amateurs de magie, de belle époque (locomotives à vapeurs aux intérieurs richement décorés), de créatures merveilleuses (gnomes, dragons, fées, chats aîlés, mages, gargouilles et licornes) trouveront ici de quoi se satisfaire.

Lisez ce livre, c'est une pépite !

2 commentaires:

  1. Il est dans ma wish-list depuis quelques temps, et avec des avis comme le tient je vais être obligé de l'acheter :) et la couverture est sublime

    RépondreSupprimer
  2. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi :-) moi je l'ai acheté en poche et c'est dommage parce que les tomes suivants ne le sont pas.

    RépondreSupprimer