mardi 29 septembre 2015

Chronique : Un lieu incertain de Fred Vargas

Bonjour !

Résumé : 

Le commissaire Adamsberg pensait que ses trois jours à Londres se résumeraient à ce colloque de flics auquel on l'avait convié. Il n'imaginait certainement pas trouver une vingtaine de chaussures et de pieds coupés, soigneusement alignés, en face des portes du cimetière de Highgate ! Tandis que l'enquête anglaise débute, les Français rentrent au pays et se retrouvent confrontés à un terrible massacre dans un pavillon de banlieue. Un premier coupable un peu trop idéal, un lien possible entre les deux affaires... Jusqu'où cette enquête entraînera-t-elle Adamsberg ?

Genre : policier
Temps de lecture : 4 jours
Difficulté : aucune 

Mon avis :

Ce qui est bien avec un Fred Vargas, c'est qu'on sait qu'on ne sera jamais déçu. D'ailleurs, Fred Vargas, moi je conseille, je vous en prescrit une ordonnance à renouveler autant que possible. 
C'est avec elle que je me mets au polar alors que jusque là c'est un genre que j'ai toujours dénigré (Sherlock Holmes compte pour du beurre dans cette affaire).

A part ça, dans cet opus, l'auteur ne nous ménage pas avec ses scènes de crimes horribles. Pour preuve, on se retrouve avec  des pieds coupés et chaussés alignés face au cimetière d'Highgate à Londres. C'est glauque, donc. La seconde scène de crime - mais pas la dernière - se trouve en France où un vieux monsieur a été démembré à la scie électrique et écrabouillé, écrasé, émietté. C'est glauque, toujours. En parallèle de ces deux scènes on découvre une sombre histoire de vampires.

Voilà de quoi mettre l'eau à la bouche aux amateurs d'ambiances malsaines et de sang. 
De mon côté, j'ai été séduite. Séduite, je le suis encore plus par ce cher commissaire Adamsberg qui est tellement décalé, à l'instar de chaque membre que compose son équipe. J'ai été heureuse de retrouver Danglard, alcoolique et intellectuel, Retancourt : une femme obèse et immense, un monstre de puissance capable de dormir debout. Et le chat qui dort sur la photocopieuse...

Comme dit plus tôt, pas de danger avec Fred Vargas. La plume est simple et pourtant travaillée. Le rythme est soutenu, la lecture est très rapide. Idéal pour un weekend pluvieux dépourvu de projet.
Toutefois, je ne conseille pas ce roman pour découvrir l'auteur. En effet, je lui ai largement préféré Dans les bois éternels qui m'avait captivé. Ici, j'ai trouvé quelques longueurs, je ne pense pas qu'il s'agisse de son meilleur récit.

Sur Livraddict, j'ai tout de même mis la note de 15/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire